Vous êtes ici : Accueil > Votre Chambre d'Agriculture > Publications > Toutes les publications > Marguerite - Tous intelligents !

Marguerite - Tous intelligents !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le temps passe tranquillement à la ferme sans grands événements à vous raconter… Je m’ennuie un peu du coup et quand je m’ennuie, j’observe les humains et j’ai focalisé mon attention sur Jules, l’apprenti de Gégé. Vous savez celui qui l’a interpelé sur l’urgence et l’important… Ce jeune garçon me surprend car il fait preuve de plusieurs formes d’intelligence qui ne s’évalueraient certainement pas avec un simple test de QI…

 

Je vous explique :

Vous vous rappelez l’apprenti de Gégé, Jules ? Ce garçon me surprend tous les jours par son intelligence non conventionnelle pour ne pas dire ses intelligences ! Lundi dernier, j’ai entendu une émission de radio qui m’a éclairée : il n’y aurait pas qu’un type d’intelligence mais au moins 8 selon un américain appelé Howard Garner… Et surement davantage… Une chance pour tous d’être intelligent à sa manière !

UN BRIN DE THEORIE

Howard Garner et quelques autres chercheurs se sont penchés sur l’intelligence, le propre de l’homme (merci pour tous les autres animaux ! Quand on voit ce que vous en faites parfois on n’est pas peu fiers d’être BÊTE ! Désolée, je me laisse aller…). Les humains ont pendant des années mesuré l’intelligence sous forme de test de quotient intellectuel. Mais intuitivement, même en étant un simple bovin, je me doutais bien que c’était plus complexe que ça. Les stagiaires et apprentis m’ont tout appris en les observant.

J’ai vu Julien, stagiaire ingénieur, un génie des calculs mais incapable de planter un clou, Estéban, un CAP qui avait une connaissance de lui malgré son jeune âge, hors du commun, Jimmy qui avait un sens du rythme et de la musique incroyable, Gwen si agile que Gégé en était époustouflé, Sandra qui avait le don de dire ce qu’il fallait pour que tout se passe bien avec les autres, Louise qui avait un vrai talent pour écrire et Yacine qui voyait les choses dans l’espace enfin, il y a eu José qui collectionnait tout et rangeait et classait comme personne !

Alors maintenant qu’on a la pratique, en théorie, ça donne quoi ?

- L’intelligence verbale/linguistique (a) : Connaissance approfondie de la langue, articulation de la pensée. Cette forme d’intelligence est très reconnue par la plupart des systèmes d’enseignement.
- L’intelligence Musicale/rythmique (b) : Sans elle, on perd une partie des richesses transmises par les sons, dont les infinies variations du langage. Avec elle, on est à l’écoute.
- L’intelligence interpersonnelle (c) : Aptitude à comprendre les autres, à travailler avec eux, pour les mobiliser.
- L’intelligence intrapersonnelle (d) : Capacité à avoir une bonne connaissance de soi-même. Pour tirer parti des expériences, et se donner des buts.
- L’intelligence corporelle/kinesthésique (e) : Capacité à utiliser son corps d’une manière fine et élaborée, à s’exprimer à travers le mouvement.... Il s’agit aussi de la capacité de passer à l’action.
- L’intelligence spatiale (f) : Capacité à créer des images mentales, et à percevoir le monde visible avec précision dans ses trois dimensions. Nombre de découvertes scientifiques fondamentales en sont issues.
- L’intelligence logique/mathématique (g) : Capacité à raisonner, à calculer, à tenir un raisonnement logique. Elle est souvent confondue avec l’intelligence. À l’école en France, elle est très valorisée.
- L’intelligence naturaliste (h) : Capacité à reconnaître et à classer, à identifier des formes et des structures dans la nature et en tirer parti.

Jules, lui, je le soupçonne d’être particulièrement doué sur au moins 7 de ces intelligences ! Il ne lui manque que la bosse des maths ! Impressionnant !

Et vous, quelles sont vos formes d’intelligences ?

UN EXEMPLE POUR COMPRENDRE

Le cas de Jules :

Ce jeune garçon fait un bac pro par apprentissage. À l’école, il fait ce qu’il faut pour passer en année supérieure mais pas plus. « Ce n’est pas une lumière » a dit son père à Gégé « mais c’est un bon gamin ». Dans sa famille, tout le monde est ingénieur : son père en physique nucléaire, sa mère en agronomie, son grand frère en chimie des matériaux et sa soeur en informatique, sans parler de ses oncles et tantes… « Jules est incapable de faire le moindre exercice de mathématiques… Il est pour couronner le tout un peu dyslexique… Il n’a jamais voulu travailler à l’école… Il s’est entiché de l’agriculture alors voyez ce que vous pouvez en faire. Il n’est pas fait pour faire des études ! ».

J’en avais le rumen tout retourné ! Quelle tendresse d’un côté mais quelle violence de l’autre!

En effet, à l’école, ce pauvre Jules est bavard et parle bien (1) toujours en train de parler à son voisin voire de l’aider (2). On lui dit de se taire, il est souvent puni. Trop bavard !
Il ne supporte pas l’injustice et met souvent les adultes face à leurs ambiguïtés (3), (il a des valeurs et les défend). Il est souvent collé ou viré de cours. Insolent !
Il faut qu’il bouge tout le temps et ne supporte pas de rester assis sans rien faire alors il gigote, il fait tourner son crayon autour de ses doigts ce qui énerve prodigieusement les profs (4)… Hyperactif !
Il est sans cesse en train de faire du bruit de chantonner, de tapoter… Insupportable…(5). Intenable !
Il est toujours en train d’observer ce qui l’entoure dans la nature, souvent la tête en l’air, oubliant l’heure (6). Dans la lune !

Au conseil de classe, les profs ont dit : « Jules a un bon potentiel mais a de gros problèmes de comportements qui perturbent la classe : avertissement du conseil de classe avant exclusion».

Mais dans la vraie vie, c’est une sacrée lumière ce garçon, parole de vache ! Observez-le un peu Messieurs, Dames ! Ce n’est pas parce que l’école ne reconnaît pas ses qualités qu’ils n’en a pas…

Il est débrouillard et bricoleur. « Il a de l’or dans les mains ce gamin » (7) dit souvent Michel. Il a créé une petite brosse maison pour que nos petits aient aussi le plaisir de se faire gratter le dos (Gégé en a acheté deux pour nous les grandes, pour notre bien-être, lui aussi à une grande intelligence inter-personnelle).
Il se débrouille très bien avec le matériel agricole volumineux (8).

Quand il ne sait pas, il apprend très vite… En effet, il sait demander à la bonne personne au bon moment (9)… Il observe, questionne, expérimente et n’a pas peur de redemander, ni de se tromper. « C’est en se trompant qu’on apprend. » dit-il souvent. Il fait souvent preuve d’une sorte de sagesse assez rare pour son âge (10).
Il a un sens du rythme et de la musique de fou, il est capable d’utiliser la pulsation de la salle de traite comme support à un rap maison… J’adore… (5)
Je complète ce tableau avec sa passion pour les insectes, les plantes (11) très utile dans les champs et avec les animaux…

Alors vous avez repéré quelles types d’intelligences, il possède ?

 

1-a ; 2-c ; 3-d ; 4-e ; 5-b ; 6-h ; 7-e ; 8-f ; 9-c ; 10-d ; 11-h

 

Dicton de Marguerite :

    « Les intelligences sont multiples, valorisez celles que vous avez…”